Tpmontero.fr » Conseils financier » Impôt fortune immobilière : est-ce une bonne initiative ?

Impôt fortune immobilière : est-ce une bonne initiative ?

On voit beaucoup de gens qui se sont tournés vers l’investissement pour diverses raisons. Ils peuvent le faire pour gagner de l’argent à long terme par la location, attendre une hausse des prix pour revendre ou simplement assurer un chez-soi en cas de besoin. Cependant, il y a encore des taxes à payer pour cela. Avant, il y avait l’ISF ou l’impôt sur la fortune immobilière, mais cette loi a été remplacée en 2018 par l’IFI qui est l’impôt fortune immobilière. Certains paramètres ont changé tandis que d’autres sont restés stables. Il faut savoir que ces impôts concernent les gens qui détiennent un patrimoine immobilier qui n’est pas affecté à l’activité professionnelle taxable nette supérieure à un seuil d’entrée. Ici, on a plusieurs règles pour déterminer quels types de biens et comment fonctionne cet impôt. Nous répondrons à quelques questions dans cet article.

Quelles sont les caractéristiques de l’impôt fortune immobilière ?

Cette taxe est appliquée dans certaines conditions précisées par la loi et doit suivre des paramètres précis. On peut citer:

  • Les personnes concernées sont toutes les personnes physiques qu’elles soient célibataires ou en couple.
  • Le patrimoine possédé doit être imposable et sa valeur nette doit être supérieure à 1 300 000 euros (seuil fixé pour l’année 2019).
  • Le calcul de la valeur du patrimoine est fait selon la loi du foyer fiscal, c’est-à-dire qu’on prend en compte les ménages entiers et non pas les personnes qui les composent individuellement.
  • Le régime matrimonial concernant les couples n’est pas pris en considération.
  • Les couples mariés en cours de séparation ou de divorce et qui ne vivent pas ensemble (dans la même maison) subissent une imposition séparée.

Quels sont les biens concernés par l’impôt fortune immobilière ?

Il y a plusieurs biens concernés par cette loi, on peut citer:

  • Les appartements et les maisons ainsi que leurs dépendances.
  • Les bâtiments qui ont été classés comme monuments historiques.
  • Les immeubles qui étaient en cours de construction le 1er janvier 2018.
  • Les terrains à bâtir et les terrains agricoles, et n’importe quel terrain en vue d’un projet immobilier.
  • Les biens immobiliers constituant une part des biens d’une société.
  • Tous les biens immobiliers qui n’ont pas les conditions nécessaires pour être considérés comme des biens professionnels.

Finalement, l’impôt fortune immobilière concerne plusieurs types de biens. Il est tout de même possible d’essayer de la réduire en faisant des dons aux associations et aux organisations humanitaires non gouvernementales qui sont à hauteur de 75% de la valeur du montant versé. Cette astuce est employée par plusieurs personnes pour rendre ces taxes plus avantageuses et faire des économies.

Impôt fortune immobilière : est-ce une bonne initiative ?
Rate this post

D'autres infos par ici :